LA THÉRAPIE BRÈVE SYSTÉMIQUE ET STRATÉGIQUE (modèle de Palo Alto)

Pour faire des expériences concrètes de changement dans sa vie quotidienne

Qu’est-ce qui permet à la thérapie d’agir efficacement, à brève échéance en donnant de résultats durables dans le temps ? La méthodologie de la thérapie brève permet de mettre de l’ordre dans le chaos ressenti lors de périodes de crise ou lorsque les problèmes rencontrés sont multiples ou de longue durée.

En se focalisant sur la résolution du problème le plus aigu lors du démarrage de la thérapie, elle permet aux personnes de reprendre le contrôle de leur vie. La personne ou la famille, plus forte et plus confiante, dépasse ainsi plus vite les autres difficultés ou problèmes, toujours avec l’aide du thérapeute, si besoin.

La méthode: le comment plutôt que le pourquoi

Le thérapeute tient compte de tout ce qui a été essayé par le passé et qui n’a pas donné de résultats concluants afin de ne pas s’éterniser sur des « tentatives de solution » improductives.

La thérapie avance par objectifs bien définis par le client et/ou la famille avec l’aide du thérapeute. La thérapie est active, c’est–à-dire qu’on n’utilise pas les séances pour parler inlassablement des causes présumées du problème (on se s’attarde pas sur le pourquoi) mais pour analyser comment le problème se maintient dans le présent et sur  la manière de le résoudre.

Le patient, à la fin de chaque séance, est invité  à mettre en place certaines expériences d’observation et de communication, de manière à rester « en thérapie » pendant la vie courante; c’est ce qu’on appelle des tâches. Autrement dit, le client se voit confier des « missions ».

Le thérapeute (avec l’accord du patient) peut aussi faire appel à plusieurs personnes concernées par le problème et sa solution (parents, enfants, enseignants, médecin

Les indications

L’approche systémique et stratégique que j’utilise permet d’intervenir efficacement dans de nombreuses problématiques psychologiques ou relationnelles.

Dans la sphère privée :

– conflits ou tensions dans le couple, ruptures, divorces, violences conjugales ou familiales, insatisfactions affectives ou sexuelles,

– conflits ou tensions dans la famille, difficultés dans l’éducation des enfants (échec scolaire, troubles du comportement, délinquance, etc.)

– difficultés de communication dans la famille, dans le couple, avec des proches,

– troubles alimentaires,

– phobies, obsessions (TOC),

– addictions, dépendance à l’alcool ou au jeu,

– difficultés sociales, de confiance en soi,

– stress, dépression, angoisses, anxiété,

– manque d’estime de soi, d’affirmation de soi…

Dans la sphère professionnelle :

– difficultés communicationnelles avec ses collaborateurs ou sa direction,

– difficultés dans la gestion d’équipes,

– stress, anxiété, angoisses, burnout,

– difficulté à faire face à un changement de fonction et/ou nouveau défi,

– questionnement concernant un plan de carrière ou une réorientation professionnelle,

– difficulté dans la réinsertion professionnelle…